Liste des Actualités

ALI BENFLIS RÉUNIT LES DIRECTEURS DE CAMPAGNE DE WILAYAS

 

Monsieur Ali Benflis rencontrera, ce Samedi 08 Février 2014 au siège de sa direction de campagne, les directeurs de campagne au niveau des wilayas, les chargés de la  communication et les chargés de la mobilisation et de l’organisation. A cette occasion, le candidat aux élections présidentielles de 2014, prononcera une allocution d’ouverture dans laquelle il sera question de la démarche à suivre et des conditions à réunir pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CANDIDAT ALI BENFLIS PROCÈDE À L’INSTALLATION DES DIRECTEURS DE SA CAMPAGNE ÉLECTORALE

 

Le candidat Ali Benflis procède à l’installation des directeurs de sa campagne électorale au niveau des différentes wilayas

 

 

 

 

 

 

 

 

DISCOURS DES COMITÉS

 

 

 

 

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs,

Messieurs les représentants des directions de wilayas,

 

Je suis heureux aujourd’hui de vous rencontrer et de vous dire toute la considération et l’appréciation que je porte à votre enthousiasme, votre engagement et votre adhésion aux principes qui nous unissent  depuis toujours et qui nous réunissent aujourd’hui.

 

Mesdames, Messieurs,

Je suis conscient que la conjoncture actuelle est marquée par des interrogations et des incertitudes qui entourent l’organisation du prochain scrutin, qualifié déjà d’élection fermée. Ceci est destiné à semer le doute à créer la  démobilisation, c’est pourquoi je vous invite à apporter une réponse claire et tangible en organisant la mobilisation et en occupant  le terrain.

 

Je vous appelle à redoubler de vigilance car cette période préélectorale est propice à toutes les formes de manœuvres politiciennes. Elle montre déjà, et malheureusement, de forts indices d’incertitude qui ne sont pas de nature à favoriser la sérénité requise pour un scrutin transparent et régulier.

 

Je veux parler, notamment, du discours politique alarmiste qui prend la forme d’un appel à préserver la stabilité de l’Algérie mais qui vise en réalité, uniquement à faire un chantage sécuritaire dont le seul objectif est de maintenir le pays dans le statu quo actuel et de différer toute possibilité d’alternance portée par la volonté populaire. En somme,  c’est le statu quo ou  le chaos.

 

Ces déclarations sont inacceptables d’autant qu’elles émanent d’officiels qui doivent prendre leurs responsabilités, faire preuve de mesure et de réserve, et veiller avant tout à mettre en place les conditions politiques et matérielles de préparation et de déroulement des prochaines présidentielles.

 

Mesdames, Messieurs,

Personne n’a le monopole de la préservation de la stabilité du pays. Nous rejetons toute forme de surenchère car chaque Algérienne et chaque Algérien est un gardien vigilant de la stabilité de son pays. Nous le faisons par devoir sacré envers la patrie, nous le faisons parce que nous devons laisser aux générations futures un pays stable et prospère.

 

Mesdames, Messieurs,

Les Algériens savent et comprennent que le changement est dans la nature des choses, ils ne vivent pas en vase clos et mesurent à quel point le monde d’aujourd’hui est fait d’interdépendances et d’interférences.

Le changement est pour moi synonyme d’évolution, il est une dynamique positive dont les bienfaits doivent surtout profiter à tout le monde, et je dis bien à tout le monde, et non pas à une infime minorité. Le changement que je propose au peuple ne sera pas l’émanation du candidat que je suis. Je suis comme vous le savez, viscéralement opposé à toutes les formes de pouvoir personnel.

 

Le changement doit être responsable, graduel et le fruit d’une large concertation nationale et sans exclusion. Il doit être porté par des institutions réhabilitées, respectées et exerçant pleinement leurs missions. C’est à ces conditions que le pouvoir aura pour finalité de servir tous les Algériens dans une Algérie plus forte à l’intérieur et plus respectée dans le concert des nations.

 

Mesdames, Messieurs,

Je vous appelle à être sincères dans votre discours, à dire la vérité aux Algériens,  comme je vous invite à aller vers le peuple, à ouvrir vos cœurs et  à vous mettre à l’écoute des préoccupations , surtout des plus vulnérables d’entre nous.

 

Le peuple ne vit pas de fausses promesses et d’illusions, il a besoin de connaitre, de discuter et de débattre avec vous,  les  engagements en matière économique, sociale et politique contenus dans notre programme  qui vise à instaurer un Etat de droit et une Société de libertés. Je connais les Algériens, ils savent être patients à condition de leur dire la vérité et d’être équitable avec eux  dans le traitement de leurs demandes sociales.

 

Je vous invite aussi à écouter les jeunes chômeurs et les jeunes en général,  les personnes âgées, les personnes aux besoins spécifiques ou en situation d’handicape et ceux qui sont dans le besoin ou dans la détresse, car ils portent en eux l’identité de l’Algérie réelle, celle du pays profond,  celle  qui attend une solution à ses problèmes d’éducation, d’emploi, de santé, de logement  et de loisirs.

 

Mesdames, Messieurs,

Le prochain scrutin est une étape importante pour consolider et approfondir l’édifice démocratique en Algérie, c’est pour cela que nous devons faire de cet évènement une occasion pour retrouver la confiance du peuple dans ses représentants et dans ses institutions.

 

Notre  réunion représente un cadre général de coordinations et  d’échanges  pour mettre les dernières retouches aux structures de notre campagne et de  notre stratégie.

 

Mesdames, Messieurs,

Je me présente à l’élection présidentielle confiant du soutien d’une large représentation du peuple  algérien qu’il  nous  appartient de consolider par  la mobilisation, l’organisation et la communication. Je suis conscient des efforts que vous avez entrepris tout au long de ce processus. Comme vous  le savez,  je mets toute ma confiance en vous et dans tous les enfants de l’Algérie sans  aucune distinction.

 

Mesdames, Messieurs,

Chacun connait ma détermination à rassembler tous les Algériennes et les Algériens, et je porte un grand espoir dans vos capacités et votre engagement à élargir la mobilisation autour du programme et du projet que je propose et qui reflète la réalité, les attentes et les préoccupations de la société.

 

Tout comme je suis confiant dans  la réussite de cet objectif, si  Dieu le veut, et  je vous invite à donner l’occasion à toutes les bonnes volontés  de  participer à la diffusion et à l’explication de notre programme pour gagner l’adhésion du plus grand nombre d’Algériennes et d’Algériens. Ceci n’est possible que si nous ouvrons, sans marginalisation ni exclusion, toutes les structures de la campagne à tous les niveaux, national et local et au sein de la communauté algérienne à l’étranger.

 

J’ai mis ma confiance en vous parce que je crois en vos capacités à relever les défis qui nous attendent. Nous devons demander le soutien de toute la société, je ne suis pas le candidat d’un  parti, j’ambitionne de représenter tout le peuple algérien, sans renier ma qualité de membre du FLN. Comme vous le savez, je suis contre toute forme de marginalisation, d’exclusion, de clientélisme et de régionalisme et je vous mets en garde contre des attitudes qui ne sont pas dignes ni de la grandeur ni de la noblesse du projet que nous proposons à la société algérienne.

 

Nous devons accorder la priorité  aux jeunes et aux femmes auxquels il faut assurer  la présence à tous les niveaux et à toutes les étapes de la campagne électorale car je suis profondément convaincu que l’avenir de notre pays sera  porté par sa jeunesse  car  l’Algérie est avant tout  un pays de jeunes.

 

Comme je vous demande d’être un modèle dans vos rapports avec les citoyens, car si nous réclamons la moralisation de la vie publique, nous devons faire preuve d’exemplarité en toutes circonstances.

 

Nous devons également, axer notre discours sur notre programme sans porter atteinte à nos adversaires politiques, ni tenir un discours préjudiciable  aux institutions de la République que nous devons préserver parce qu’elles sont un acquis de tous les Algériens et un garant de la pérennité de l’Etat.

 

 

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes confiants et conscients de la justesse de notre action, nous défendrons nos voix et nos droits pour préserver la volonté populaire, qui reste la plus grande garantie de la stabilité de l’Algérie.

 

Mesdames et Messieurs,

Le programme d’actions que nous devons mettre en place doit et de façon particulière, reposer sur la mobilisation de tous les acteurs des forces politiques, de la société civile, des comités de quartiers,  de tous les acteurs influents et des élites. Nous devons mobiliser toutes les sensibilités et convaincre le plus grand nombre d’électeurs  de la justesse de notre action.

 

Je sais que vous êtes conscients que la mobilisation de 22 millions d’électeurs réclame l’adhésion de plusieurs centaines de milliers de sympathisants sans lesquels il n’est pas possible de mobiliser un électorat à la hauteur de nos attentes. Je suis également conscient que cela exige la mise en place de structures en mesure de concilier une organisation efficace, flexible dont l’objectif reste  la victoire au prochain scrutin.

 

Je suis, pour ma part, conscient des divergences de sensibilités qui peuvent apparaître au cours de la campagne, elles sont pour moi l’expression de la diversité  et un facteur de richesse et de force de notre pays. La mobilisation doit pouvoir toucher le plus de monde possible, de la sphère familiale à celle plus large de l’environnement social et professionnel. Pour cela, il est indispensable d’ouvrir le plus grand nombre possible de permanences au niveau des quartiers ainsi qu’au niveau des centres de vote.

 

Mesdames et Messieurs,

Notre programme est porté par des exigences de moralisation de la vie publique, il ambitionne de mettre l’Algérien au centre de ses préoccupations et vise à donner des chances à une jeunesse talentueuse et pleine d’énergie et qui veut s’imposer comme une force de travail mais également d’innovation et de proposition. Notre programme ambitionne de répondre aux attentes et aux préoccupations de la jeunesse et de lui offrir toutes les opportunités pour sa participation effective à l’exercice des responsabilités, à tous les niveaux et dans tous les secteurs d’activités.

 

J’appelle, à travers vous, les Algériennes et les Algériens à nous rejoindre dans l’ambition collective de construire une société de libertés, de la connaissance et de la prospérité partagée.

 

Vive l’Algérie, Gloire à nos Martyrs.

 

Alger, le 08 Février 2014  

 

 

 

Auteur: Super User Date de publication Affichages : 340
Imprimer